La Société canadienne de la SLA reconnaît avec une grande admiration et gratitude les contributions de quatre membres de son conseil d’administration, dont leurs mandats se terminent cette année. Merci à Laura Gay, Jude Groves, Patrick Nelson et au Dr Michael Spivock pour leur dévouement inébranlable, leur direction et leur conseil au cours de leur temps avec nous.

Laura Gay

Laura est devenue membre du conseil inestimable depuis son entrée en 2017, apportant son expertise en tant que comptable professionnelle agréée et associée chez Stern Cohen Accountants, avec une spécialisation dans l’audit et les conseils fiscaux pour les organisations de bienfaisance et sans but lucratif. En 2018, elle a été nommée présidente du comité des finances et de l’audit, dont nous lui sommes reconnaissants de continuer à jouer un rôle consultatif. Ses contributions ont été cruciales pendant la période économique éprouvante durant la COVID-19 et alors que l’organisation traverse une période postpandémique.

Jude Groves

Dirigeant dans le domaine de la santé et de la sécurité au sein de l’industrie des transports et vice-président de la sécurité, de la conformité, de la prévention de blessures et de la formation à Kenan Advantage Group, Jude a apporté son expérience en leadership à son entrée à l’organisation en 2022. L’engagement de Jude envers la communauté s’étend au-delà de sa vie professionnelle; rejoindre l’organisation était une façon significative d’honorer son père tout en contribuant à soutenir les personnes touchées par la maladie et leurs familles.

Patrick Nelson

Inspiré par le bénévolat de sa mère, qui est malheureusement décédée de SLA en 2014, Patrick a apporté sa passion pour l’action sociale au sein de notre conseil d’administration en 2017, pour finalement en devenir le président de 2021 à 2022. Partenaire et directeur chez Santis Health, son expertise en matière de relations gouvernementales et de communication stratégique a joué un rôle essentiel dans l’amplification de nos efforts d’initiatives d’intervention en faveur d’un accès équitable aux médicaments et d’un financement crucial pour les personnes et les familles touchées par la SLA. Les liens que Patrick partage avec la communauté SLA ont profondément influencé son engagement à notre cause, suscitant des changements significatifs et apportant un soutien à ceux qui en ont besoin.

« Les événements communautaires et les journées de sensibilisation sont les plus marquants, et à travers d’eux j’ai eu le plaisir de rencontrer la communauté SLA » déclare Patrick. « Leur courage et leur détermination nous rappellent toujours pourquoi la Société canadienne de la SLA existe et pourquoi notre travail est si important. Qu’il s’agisse de la recherche pour mettre fin à cette maladie, de la défense pour un accès plus rapide aux médicaments ou de l’amélioration de la vie des personnes vivant avec SLA, notre travail est extrêmement important. »

Dr Michael (Mike) Spivock

Bien que Michael ait une formation en santé publique et qu’il possède « plus de degrés qu’un thermomètre », comme son père le taquinait souvent, c’est le sentiment d’impuissance éprouvé en observant le parcours de son père, qui est décédé tragiquement de SLA en 2016, qui l’a incité à s’impliquer auprès de la Société canadienne de la SLA. Il a d’abord été membre du conseil consultatif des services communautaires de la SLA en 2017 avant de rejoindre le conseil d’administration en 2018. Fort d’une carrière de 18 ans dans la fonction publique au sein du gouvernement fédéral canadien, il a réussi à impliquer ses collègues dans la sensibilisation et à tirer parti des programmes de dons des employés pour collecter des fonds pour l’organisation. Il a également participé à la mobilisation des députés pour obtenir du soutien en faveur du Programme provincial pour vaincre la SLA de l’Ontario.

« La Journée de sensibilisation à la SLA à Queen’s Park en février 2024 a été un événement marquant pour moi », dit Michael. « Il s’agissait non seulement d’une journée mémorable à laquelle participer, mais aussi d’un témoignage des avancées de l’organisation dans ses efforts d’initiatives d’intervention. Faire partie de la Société canadienne de la SLA pour la voir prendre sa juste place à la table, arriver avec une demande claire et réaliste et en parler avec les députés et voir leur réaction; j’ai su que, même si nous n’obtenions pas tout ce que nous demandions, c’était un moment décisif pour l’organisation. »

Ces membres sortants du conseil d’administration ont joué un rôle important dans l’évolution de notre organisation, tout en veillant à ce que nous continuions à poursuivre notre mission et à centrer notre travail sur les personnes vivant avec SLA.

Merci Laura, Jude, Patrick et Michael d’avoir contribué à un monde sans SLA.

Posted in: Update